• L'amour de la vie...

    Ou la vie à tout prix...

     

    Question de point de vue...

     

    C'est ce pourquoi je les admire... Leur capacité de croire, encore et toujours en la vie, à se dire que ce n'est toujours pas fini alors que j'aurais renoncé depuis longtemps...

     

     

     

    Il faut parfois un optimisme hors norme, une certaine dose d'inconscience ou un espoir infini pour accompagner vers la vie alors que tout laisse à penser que l'heure de partir est venue...

     

     

     

    Cette semaine, j'organise un retour à domicile en hospitalisation à domicile... Ce monsieur, son service d'origine a tenté de l'accompagner dans sa fin de vie... Contre la volonté de la famille... Qui a exigé et obtenu une réanimation... Contre les recommandations en cours pour sa pathologie... A la limite de ce que MOI je considère comme un acharnement thérapeutique...

     

    Mais la famille a choisi la vie à tout prix, au prix de la trachéotomie que le patient refusait... Elle l'a contraint à choisir la vie... Au nom de l'amour... ALors les docteurs ont suivi... Avec l'accord de leur patient...

     

    De mon point de vue, c'est une souffrance qu'on ne devrait pas imposer à ceux qu'on aime...

     

    De leur point de vue, ils ont gagné 6 mois... 6 mois d'amour... 6 mois de présence supplémentaire de leur Papa...

     

    Alors nous les accompagnons dans ce retour à la maison... Retour pour mourir entouré des siens... Les filles du monsieur m'expliquent: " Notre papa c'est une..............Maman!"... Limite, si elles pouvaient l'empailler... Nan je plaisante, je suis cynique...

     

    C'est fort ce qu'elles expriment, de l'émotion, de l'amour à l'état brute... Leur angoisse est palpable, leur envie de le garder près d'elles, pour elles aussi... Pourtant ce papa, ils leur a permis à toutes de quitter le domicile, de se marier, de vivre avec ou sans le voile... Il leur a appris à aimer, à partager, à s'unir et à se battre pour la vie...

     

    Ces femmes, dans leur douleur, dans leurss espoirs, c'est une grande leçon de famille qu'elles me donnent...

     

    Alors j'essaie de les accompagner au mieux, de faciliter leur projet mais aussi de les préparer au pire... De leur faire accepter l'inévitable... De le laisser partir, par et avec amour...

     

    Elles ont compris je crois... Et l'une d'elle m'a pris la main... En pleurant, elle m'a remerciée d'avoir orienté le médecin vers l'HAD plutôt qu'un service de soins de suite... Et puis elle m'a dit, grâce à vous, nous aurons des calins supplémentaires...

     

    Alors, je me suis revue, 14 ans plus tôt, refusant la transfusion pour ma mère, par amour, pour qu'elle ne souffre plus, parce que c'était son désir... Je suis retournée dans mon bureau, versant quelques larmes pour ses filles aimantes, et puis pour moi aussi, pour avoir refusé de prolongé SA vie,3 jours de plus...peut-être par lacheté...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :